Document details

Valorisation du patrimoine industriel de la ville de Rufisque, sauvegarde et transmission: quel impact sur le développement local?: le cas de l' ex usine

Author(s): Gaye, Abdoulaye

Date: 2014

Persistent ID: http://hdl.handle.net/10174/20751

Origin: Repositório Científico da Universidade de Évora

Subject(s): Patrimoine; Industrie; Rufisque; Culture; Heritage; Industry; Rufisque; Cultural


Description

(INTRODUÇÂO) Le choix d'un sujet du mémoire n'est jamais anodin.Entreprendre cette proposition de recherche sur la valorisation du patrimoine industriel de la ville de Rufisque, sauvegarde et transmission : quel impact sur le développement local et portant sur le cas spécifique de l’ex manufacture Bata constitue un défit et une fierté. D’abord en tant que natif de cette ville tricentenaire qui porte toujours les vestiges de la préhistoire, et dont les habitants étaient considérés comme des citoyens Français (à l’opposé des indigènes)1, ensuite parce que le patrimoine industriel n’est pas très bien connu au Sénégal et enfin l’intérêt historique et son importance socioculturel et économique sur le développement local. Quand les sciences sociales parlent de patrimoine industriel, elles évoquent point un «fonds de commerce», mais un héritage, une mémoire, les traces d'un passé industriel révolu. Une ouverture croissante des entreprises en état d'activité à la réflexion sur elles-mêmes conduit du reste certaines d'entre elles, depuis peu, à créer le lien nécessaire entre ces deux concepts, économique et culturel, en réévaluant l'histoire de l'entreprise comme un des articles de son bilan, et en lui prêtant désormais l'attention que mérite une ressource «morale» où puiser à la fois pour résoudre des problèmes de gestion et pour conforter l'image interne et externe de l’entreprise2. Le patrimoine historique de l'industrie, concrètement, ce sont lestraces, plus ou moins bien préservées, de son fonctionnement et de son insertion dans le paysage ou dans la société.Les archives d'entreprises, les murs des usines, les débris des infrastructures ou de l'outillage, les collections de produits (ne serait-ce que sur catalogue), l'impact sur l'environnement, la mémoire des dernières générations de patrons ou de salariés: autant d'éléments matériels ou de souvenirs (immatériel) dont il est de mieux en mieux admis aujourd'hui qu'on ne saurait se passer pour écrire l'histoire de l'industrie, une histoire inscrite non seulement dans les statistiques, les enquêtes, les comptabilités, mais aussi dans l'espace en trois dimensions, dans la vision d'une population, dans des vies quotidiennes

Document Type Master thesis
Language French
Contributor(s) Garçon, Anne Françoise
facebook logo  linkedin logo  twitter logo 
mendeley logo

Related documents

No related documents